• 8167 visits
  • 70 articles
  • 1772 hearts
  • 2402 comments

Prologue 23/02/2017





Ariane Black n'a jamais eu la vie facile. Les élèves se moquaient d'elle parce que sa mère était folle. La jeune fille n'a jamais connu son père et sa mère n'a jamais été assez lucide pour parler sérieusement de lui. Ariane avait des cheveux mauves pâles, ses yeux étaient mauves aussi, mais un peu plus foncés. Merry, sa mère, avait énormément besoin de pilules calmantes pour rester docile. Elle était persuadée que sa fille était possédée par le Démon et lui offrait des crucifix pour son anniversaire.

En revenant de l'école, la fille de seize ans, bientôt dix-sept, déposa son sac au sol. Sa mère, une femme de trente-huit ans aux très longs cheveux noirs, bondit dans la cuisine avec un crucifix en bois.


-Démon, sors de ce corps ! cria-t-elle à deux reprises.

-Maman... as-tu pris tes médicaments ?


Tout en continuant de crier, elle plaqua sa fille au sol.


-SORS DE CE CORPS !!!

-Maman, arrête ! STOP !


La femme mit du ruban adhésif noir sur la bouche de son enfant et la ligota avec des cordages de plastique. Cette dernière sortit de chez elle et mit l'adolescente dans le coffre de sa vieille Jeep 2000 avant de se mettre au volant et de rouler en direction d'un vieux camp pour enfants abandonné. L'endroit était abandonné depuis 1980, alors que les enfants inscrits à ce camp disparaissent sans laisser de traces. Merry sortit sa fille du coffre et la traîna jusqu'au lac... et la jeune fille ne savait pas nager. Elle l'y plongea dans l'eau en hurlant sans cesse:


-SATAN, LAISSE CE CORPS TRANQUILLE !!!!


Ariane bougeait comme une folle, malgré que ses mains soient ligotées. De toutes les tentatives de meurtre de sa génitrice, celle-ci était la pire... et elle allait réussir. Au bout de quelques minutes, la jeune fille ne bougea plus. Merry sortit un couteau de sa poche avant de défaire les liens qui retenaient les poignets de l'adolescente et regagna sa voiture.


-Ton âme sera en paix, mon enfant... marmonna-t-elle dans un sanglot.


Un coup de tonnerre éclata et le ciel fut aussitôt couvert d'énormes nuages gris foncés. La femme aux cheveux noirs leva un peu la tête. Tout à coup, son ½il droit fut tranché et elle hurla de douleur, puis sa gorge fut aussi tranchée. Ariane se tenait à côté de la fenêtre du conducteur, le couteau ensanglanté à la main. En haut de son sein gauche se trouvait un pentagramme noir. Merry mourut d'une hémorragie. La jeune fille de seize ans jeta le corps en dehors de la voiture avant de trouver un bidon d'essence dans le coffre et un paquet d'allumettes dans le coffre à gants. Elle brûla le cadavre avant de partir avec le véhicule. La fille roula jusqu'à son lycée et s'y stationna avant de sortir. Son débardeur blancs était taché du sang de sa mère. Ariane marcha et vit un inconnu portant un sweat blanc et un jeans noir. L'adolescente ne fit pas attention à lui et entra dans le lycée, sachant que ses pires ennemies avaient un entraînement de cheerleading. Celle-ci les surprit dans le vestiaire des filles et les tua sauvagement avant de sortir. Le concierge, témoin, l'assomma violemment avec le manche du balai et partit au poste de police pour les prévenir. Heureusement, cette dernière se réveilla et tous ses meurtres lui revinrent en tête. Seulement... elle n'avait plus de pulsion meurtrière et courut à la Jeep avant de rouler loin du lycée. Elle s'arrêta après plusieurs minutes, près d'une pente, et mit sa tête contre le volant.


-Je... je les ai tué... pleura-t-elle.


La fille leva la tête vers le rétroviseur et vit un adolescent avec les paupières brûlés et un sourire de l'ange gravé sur son visage. Ses cheveux étaient longs et noirs. Ariane reconnut le sweat.


-Go to sleep ! s'exclama-t-il en sortant un long couteau.

-NON !! hurla-t-elle en tournant violemment le volant sur le côté gauche.


Le véhicule effectua plusieurs tonneaux tout en descendant dans une rivière en bas de la pente. L'adolescent se cogna violemment la tête et l'eau commençait à inonder la voiture. La fenêtre sur le côté du conducteur était brisée et le véhicule était couché sur le côté passager. Ariane arracha un morceau de son jean et banda les yeux du jeune homme pour qu'il ne voit pas où elle irait. Elle sortit de la voiture par la fenêtre et regarda autour d'elle. Impossible de regagner la route. Tout à coup, une main agrippa sa cheville gauche.


-TU VAS CREVER !

-Laisse-moi !


Elle lui donna un coup de pied au visage avant de jeter un ½il à la rivière.


«Si je dois me faire égorger, je préfère la noyade !» pensa l'adolescente en sautant dans l'eau froide.


Cette dernière put s'accrocher à une souche qui dépassait et parvint à sortir de l'eau. Une fois loin de la rivière, le jeune garçon au sweat blanc sortit, en fureur. Ariane hurla et se leva avant de courir dans la forêt.

Tags : Prologue . - Fiction

Chapitre 1 23/02/2017







Essoufflée, elle s'adossa à un arbre pour reprendre son souffle. Mais l'inconnu était loin d'être essoufflé et tenta de planter la lame dans la gorge d'Ariane. Celle-ci bloqua sa main de justesse, mais il était fort. Elle avait beaucoup de mal à tenir l'arme éloignée de sa jugulaire.


- GO TO SLEEP !

-Non !

-Jeff ! s'exclama une voix inconnue.


Le prénommé Jeff se retourna sans cesser de forcer pour tenter de planter son couteau dans la chair de sa victime. L'adolescente fut concentrée sur un très grand individu sans visage. Il portait un costard noir et une cravate. Ariane manquait de forces. La lame se planta dans sa gorge et elle poussa un hurlement étouffé par le sang.


-JEFF, NON ! IL FAUT LA GARDER EN VIE !

-Quoi ?! C'est ma victime !

-Je l'ai observée depuis des heures. C'est une tueuse aussi, mais ce fichu coup à la tête l'a un peu embrouillée.


Il défit sa cravate avant de la mettre autour du cou de la jeune fille et la prit dans ses bras.


-On rentre et on la soigne.

-T'es pas sérieux ??! s'emporta Jeff.

-Si et ne me contredis pas.


L'homme sans visage se téléporta dans le manoir avec les deux adolescents. Une jeune femme avec une tenue d'infirmière noire arriva. D'autres personnes arrivèrent.


-Qui c'est ? Une amie pour jouer ?

-Elle va crever ?

-Elle a l'air bonne ~

-Je peux avoir ses reins ?

-Elle deviendra l'une de mes marionnettes !



Tout ce monde commença à se disputer pour l'avoir. Parmi eux, se trouvaient: une enfant couverte de boue et de sang, un grand homme portant un imperméable et un chapeau cachant une partie de son visage, un adolescent portant un masque bleu, un homme à la peau grise et aux yeux jaunes, une jeune fille à la peau blanche aux yeux noirs et aux cheveux noirs et un jeune homme portant des lunettes oranges. Ariane s'évanouit et l'homme sans visage ordonna à l'infirmière de la soigner et de la mettre dans une chambre. La femme se nommait Nurse Ann.


-Slenderman, dit-elle quelque minutes plus tard.

-Oui, Nurse Ann ?

-Je ne vois aucune blessure sur sa gorge.

-Impossible. Jeff lui a enfoncé son couteau dans la gorge et son débardeur est maculé de sang.


L'infirmière lui montra une gorge tout à fait intacte et un pentagramme en haut du sein droit.


-Zalgo ?! s'écria-t-elle.

-Non, affirma Slenderman. Si elle serait sa proxy, je l'aurais senti et elle nous aurait attaqués.

Tags : chapitre 1 - Fiction

Chapitre 2 24/02/2017







Ariane se réveilla et regarda autour d'elle, on lui avait mis une robe de chambre noire. C'était la première fois qu'elle se trouvait dans une chambre aussi grande. Elle entendait des voix derrière la porte et s'approcha doucement en collant son oreille.


-Je n'ai même pas le droit de la baiser ??!

-C'est ce qu'il a dit, en effet.

-Allez, on ne dira rien à mon frère !

-Non !

-Et toi, tu voulais prendre ses reins au départ ! Ne me dis pas que tu as abandonné cette idée !

-...

-Je le savais, Eyeless Jack. Tu ne refuserais jamais une chance de manger des reins ~

-Admettons que tu as raison ! Slender va nous faire la peau si on l'attaque !

-Pas si on ne lui dit rien, abruti ! Au pire, on l'empêchera de parler et si elle refuse on la tue avant de faire croire à un suicide.

-T'es con ! Slenderman a dit qu'elle ne pouvait pas mourir ! dit Eyeless Jack, exaspéré.

-Alors, on la torturera si elle tente de nous dénoncer ~


La jeune fille s'écarta de la porte. Celle-ci courut vers la fenêtre, mais ne parvint pas à l'ouvrir.


«Je ne veux pas me faire violer ! Je ne veux pas perdre mes reins !» pensa Ariane.


Les deux individus entrèrent dans la chambre. Celui avec le chapeau noir souriait et exhibait fièrement ses dents pointues. Sa peau était blanche. Eyeless Jack avait les cheveux bruns et portait un masque bleu sans nez, avec deux trous noirs dégoulinant de substance noire. Sans doute de l'encre.


-Je suis Sexual Offenderman, mais tu peux m'appeler Offender ~ dit celui à la peau blanche.

-Et moi c'est Eye...

-J'ai entendu ton nom quand vous parliez, souffla Ariane en restant contre la fenêtre.

-Alors tu sais pourquoi nous sommes venus dans ta chambre, reprit le pervers.


L'adolescente tenta la fuite, mais Offender la plaqua contre le mur et la retint fermement avec des tentacules blancs sortant de son dos. Lentement, ce dernier tenta de lever sa robe, mais la fille résista.
 

-Oh, mais elle résiste ? ~

-Laisse-moi, connard !


Le second individu caressa la ventre de Ariane et sortit un scalpel de sa poche. Il ôta son masque bleu et dévoila un visage gris sans yeux. La substance noire coulait de ses orbites. Il fit une entaille au ventre de la jeune fille aux cheveux mauves et lécha le sang avant de sourire.


-Ton sang est exquis !

-NON !! STOOOOP !!!


Offenderman la frappa violemment au ventre. Slenderman, ayant entendu ses cris, se téléporta derrière son frère et le lança, sans se gêner, par la fenêtre qui se brisa. Avec un tentacule, il souleva le cannibale et le lança hors de la chambre.


-JE VOUS AVAIS DIT DE NE PAS FAIRE DE MAL À LA NOUVELLE ! ON N'ATTAQUE PAS LES GENS DU MANOIR ! hurla-t-il.


Ariane était assise au sol ayant les genoux repliés contre sa poitrine.


-Qui êtes-vous ?!

-Je vais tout t'expliquer. Calme-toi; ils ne sont plus là.

-L'un a tenté de me violer alors que l'autre voulait mes organes !

-Je sais. Ils sont toujours comme ça. Je suis le chef de ce manoir et sache que ce n'est pas tout le monde qui ose enfreindre les règles. Tu es ici, chez toi, dans le manoir des Creepypasta's. Nous sommes des tueurs comme toi. Je t'ai vue à l'oeuvre.

-Je ne peux pas rester ici.

-Tu n'as nulle part où aller, je me trompe ?


Cette dernière secoua la tête, sachant qu'il ne se trompait pas. L'homme descendit ensuite avec elle. Ce furent les présentations qui durèrent un bon moment. Demain, Ariane Black allait devoir choisir un mentor. Durant ce temps, une jeune fille aux cheveux acajou et aux yeux bleus dévorait un c½ur humain.

Tags : Chapitre 2 - Fiction

Chapitre 3 03/03/2017







Tout en marchant, elle croqua avidement dans un c½ur humain. Elle recracha aussitôt en s'exclamant:


-Pouah ! Je ne bouffe plus les organes des fumeurs ! Finalement, ça a un vrai goût de chiotte quand ils fument depuis plus de dix ans !


La jeune fille aux cheveux acajou lança l'organe au sol avant de l'écraser. Celle-ci continua son chemin vers la forêt. En s'y enfonçant, la fille aperçut un chien sans poil à la peau grise. Ses griffes étaient très longues et il affichait un sourire carnassier.


-Tu dois êtrrrrre Maddy Grrrrove, grogna-t-il en forçant sur les "r".

-D'où me connais-tu, monstre ?

-Ne m'appelle pas comme ça ! Je suis Rrrrake !


Un clown monochrome et un adolescent avec une écharpe noire et blanche firent leur apparition. L'adolescent avait les cheveux bruns, les yeux verts et des cicatrices recousues sur le visage. Son écharpe cachait sa bouche. Le clown avait des cheveux noirs atteignant ses épaules recouvertes de plumes noires et blanches. Ses longs bras pendaient et avaient de longues griffes noires.


-Que fais-tu ici, Rake ?! s'exclama le clown.


Sans répondre, Rake prit la fuite. Maddy se jeta sur l'adolescent avec un couteau de chasse.


-Ton c½ur a l'air excellent ! s'exclama l'adolescente aux yeux bleus.

-Liu, ne te fais pas battre par une fille ! rigola son ami.


Liu sortit lui aussi un couteau et poignarda son agresseuse avec. Maddy le lui rendit en poignardant son épaule et mordit sa poitrine pour tenter de lui ouvrir. Il hurla très fort. Comprenant que la fille avait l'air plus dangereuse qu'elle ne l'était, le clown enroula ses longs bras autour de sa taille et la tira loin de celui aux cheveux bruns qui saignait beaucoup.


-Oh, merde ! s'écria celui aux cheveux noirs.

-Tu attendais quoi pour m'aider ???!

-Je pensais que tu saurais gérer !


L'adolescente aux cheveux acajou se débattait férocement. Violemment, il lui cogna la tête contre un arbre. Cette dernière perdit connaissance.


-Laughing Jack... dis à Jeff...

-Ah, non ! Fais pas le mort !


Il mit Liu en sac à patates sur son épaule tout en tenant la fille avec un seul bras et apparut dans le salon du manoir dans un nuage de fumée monochrome. L'adolescent fut soigné et Maddy attachée au sous-sol. Le lendemain, Ariane se réveilla et enfila un peignoir en soie noir avant de descendre en bas. Elle entra dans la salle à manger et s'installa à côté de Jane.


-Tu as hâte d'avoir ton mentor ? s'enquit-elle.

-Ça dépend qui sera mon mentor, répondit Ariane en croquant dans une toast au miel.

-Je me suis proposée, fit Jane en souriant.

-J'espère que je piocherai ton nom. Au fait, tu peux m'appeler Ary.

-On verra ce que le hasard décidera, Ary. Mais si c'est Offender, Jeff, Eyeless Jack, Laughing Jack ou Jason the Toymaker, t'es fichue.

-Hum ? Je sais que certains de ceux que tu viens de nommer sont chiants, avoua la jeune fille aux yeux mauves.


Jane finit son café avant de continuer.


-Laughing Jack torture les enfants, mais adore donner des bonbons aphrodisiaques aux jeunes filles du manoir; Jeff t'en veut à mort; Jason est aussi un membre du club des pervers; Eyeless Jack veut sa revanche et tes reins et Offendy veut te violer en prenant bien soin de te faire souffrir.

-Merde, alors...

-Et on a une nouvelle, expliqua celle aux yeux noirs.

-Ah ouais ? Je la vois pas.

-Slender a passé la nuit a discuter avec elle. Elle a failli tuer Liu, le petit frère de Jeff. Crois-moi, Jeff ne va pas laisser passer ça.

-Je n'en doute pas une seconde.


Après le petit-déjeuner, l'adolescente de seize ans s'installa sur le canapé: l'heure était venue et Slenderman lui tendit un bol avec plusieurs bouts de papier. Sans trembler, Ary mit sa main dans le bol et prit un bout de papier au hasard. Elle le déplia et le lut:


-Jeff... the Killer.

-Ha ha ! rit-il.


Il souriait davantage et très sadiquement.


«Elle est cuite. Il ne va pas retenir ses coups avec elle...» songea malheureusement Jane en regardant son amie.
 

Maddy arriva dans le salon: elle portait un chandail long pourpre et un jean bleu marine. Celle-ci mit sa main dans le bol et prit aussi un bout de papier avant de le déplier.


-Sexual Offenderman, énonça-t-elle à haute voix.

Tags : Chapitre 3 - Fiction

J'ai décider de taguer... 14/03/2017

 
 
 
Helloooooo, gang ! Je me faisais chier, alors j'ai décidé de taguer quelques uns d'entre vous ~
Pour les 11 choses sur vous, pas besoin de l'écrire ! Il y aura plus que 11 questions  ;). Quand vous aurez fini, envoyez-moi le lien de votre tag en commentaire ^^
 
Voici mes questions:
 
1- Chocolat ou vanille ??
2- Creepypasta ou MLP xDD ? (ou les deux '^')
3- Tu voudrais quel animal plus tard ? (si tu pouvais avoir n'importe lequel)
4- Je viens cogner chez toi en pleurant. Tu réagis comment ?
5- Tu crois que Trump fait un bon président ?
6- La couleur que tu détestes le plus x) ?
7- La couleur de cheveux que tu aimerais avoir *-* ??
8- Tu préfères le yaoi ou le yuri ? ~
9- Si tu n'as pas fait de fiction, tu comptes en faire une :D ?
10- Tu penses quoi de ma fiction ^^ ?
11- Si tu possédais 9 000 000 000 000$ ou de euros, tu en ferais quoi ?
12- Quel pays voudrais-tu visiter plus tard ?
13- Laughing Jack ou Jeff the Killer x'D ?
14- J'hésite si je dois commencer à faire des vidéos YouTube...ton avis ?
15- Quel est ton film d'horreur préféré ? ~
16- Pour ou contre le hentai ?!
17- Si tu pouvais tuer un creepy, ce serait lequel et pourquoi ??
18- Natoo, Cyprien ou Norman ?
19- Qui préfères-tu entre Maître Panda, le Hippie, le Patron et le Geek ?
20- Ta race de chien préféré ?
21- Sushi ou ramen ?
22- Tu dessines ? Si oui, quel type de dessin fais-tu ?
23- FINIIIIIIII !!! Content(e) ???
 
 
Personnes que je tag:
 
Corpse-asylum
Creepypasta-Laurie
Rouge-666
AliceOmbre
SVandread
Tia-X-Smexy
Taniaxkarma
Bloody-phoenix
Les-creepypasta
DarknessDemon-666
Creepy-Johanna
Quietstream
Scary-sweet
CreepyPsychopath666
SinkFood
Patatomon
PaleNoFace
XMaDnEsSX
Tomas2Carneillon
new-creepypasta

Tags : je vous tag !! - Hi hi hi hi !

AVIS DE RECHERCHE ! 07/04/2017

Bonjour ! En 2014, je me suis liée d'amitié avec une fille. Sa OC se nommait Aline (cheveux bleus et yeux rouges) et était en couple avec BEN Drowned. Je n'ai plus eu de ses nouvelles depuis un bout de temps. En fouillant dans mes anciennes photos sur Facebook, je suis tombée sur une création que j'avais fait pour elle quand je débutais sur Photofiltre Studio X.
 
 
 
 
Aidez-moi à la retrouver s'il vous plaît en remixant cet article ! Please ! (je me nommais Creepy-Madness ou Creepy-Corry, donc si elle voit cet article, ça lui rafraîchira la mémoire ^^)

Tags : Aline x BEN - A REMIXER CETTE ARTICLE SVP - AVIS DE RECHERCHE:URGENT! - Creepy-Madness ou Creepy-Corry (avant)

Cette maman appelée à l'école car sa fille a frappé un élève. Voici sa réaction qui laissera l'administration bouche bée ! 08/04/2017






Une maman est convoquée en urgence par le directeur de l'établissement scolaire où sa fille est inscrite. Cette dernière, d'après les dires de son professeur, a frappé son camarade de classe. La maman de la fille, en colère, s'est donc rapidement rendue sur place pour s'excuser auprès de la famille de l'élève à avoir pris les coups, et ensuite pour passer un savon à sa fille.
 
Cependant après avoir écouté toute l'histoire et surtout la version racontée par sa fille, elle n'a plus du tout envie de présenter des excuses à qui ce soit, bien au contraire elle est prête à tout pour protéger son enfant ! Cette histoire qui semble assez banale, est porteuse d'un message lourd de sens. C'est certainement la raison pour laquelle, elle est rapidement devenue virale sur la toile, juste quelque temps après sa publication.
 
« Je suis infirmière aux urgences. Nous ne sommes pas autorisés à avoir nos téléphones sur nous, on doit les laisser dans les casiers. Un appel privé m'a été transmis depuis la réception de l'hôpital.
 
Interlocuteur: Je suis [nom du professeur] de l'école. Il y a eu un incident impliquant votre fille. Nous avons besoin que vous veniez.
 
Moi: Elle est malade ou blessée ? Est-ce que cela peut attendre la fin de mon tour de garde dans deux heures ?
 
Interlocuteur: Votre fille a frappé un autre élève. Nous essayons de vous joindre depuis 45 minutes. C'est vraiment très sérieux.
 
Je me suis rendue à l'école et je me suis précipitée dans le bureau du principal. J'y ai vu ma fille, un professeur, une conseillère d'éducation, le principal, un garçon avec du sang autour du nez et le visage tout rouge et les parents de ce dernier.
 
Principal: Comme c'est agréable de votre part de FINALEMENT nous rejoindre !
 
Moi: Oui, les choses étaient vraiment compliquées aux urgences. J'ai passé la dernière heure à faire près de 40 points de sutures à un enfant de 7 ans qui avait été battu par sa mère avec une barre en métal et j'ai du en faire part à la police. Désolée pour l'attente.
 
Après l'avoir regardé et essayé de ne pas paraître embarrassée, il m'a expliqué ce qui s'est passé. Le garçon avait pincé le soutien-gorge de ma fille et elle l'avait frappé deux fois au visage. J'ai alors eu l'impression qu'ils étaient tous plus énervés contre ma fille que contre le garçon.
 
Moi: Oh. Et vous voulez donc savoir si je vais porter plainte contre lui pour agression sexuelle contre ma fille et contre l'école pour lui avoir permis de le faire ?
 
Ils ont tous tiqué quand j'ai mentionné l'agression sexuelle et ont commencé à tous parler en même temps.
 
Professeur: Je ne pense pas que c'était aussi sérieux que ça.
 
Conseillère: Ne réagissons pas de manière excessive.
 
Principal: Je pense que vous vous égarez.
 
La mère du garçon a commencé à pleurer. Je me suis tournée vers ma fille pour savoir ce qui c'était passé.
 
Ma fille: Il n'arrêtait pas de me pincer le soutien-gorge. Je lui ai demandé d'arrêter mais il continuait, donc je l'ai dit au prof. Il m'a dit de l'ignorer. Il a continué et a défait mon soutien-gorge donc je l'ai frappé. Et ensuite il a arrêté.
 
Je me suis tournée vers le professeur.
 
Moi: Donc vous l'avez laissé faire ? Pourquoi ne l'avez-vous pas arrêté ? Venez donc par là et laissez-moi toucher le devant de votre pantalon.
 
Professeur: Quoi ? Non !
 
Moi: Ah ? Donc ça vous semble inapproprié ? Pourquoi n'allez-vous pas tirer le soutien-gorge de la conseillère ? Juste pour voir à quel point c'est drôle pour elle. Ou bien le soutien-gorge de la maman de ce garçon. Ou le mien peut-être. Ou vous pensez que c'est drôle seulement entre enfants ?
 
Principal: Avec tout le respect qui vous est dû, votre fille a frappé un autre enfant.
 
Moi: Non. Elle s'est défendue elle-même d'une agression sexuelle de la part d'un autre élève. Regardez-les. Il mesure une tête de plus qu'elle et pèse deux fois plus. Combien de fois aurait-elle dû le laisser la toucher ? Si la personne supposée l'aider et la protéger dans la classe ne voulait pas être dérangée, qu'aurait-elle dû faire ? Il a tiré tellement fort sur son soutien-gorge qu'il lui a défait.
 
La maman du garçon continuait à pleurer et son père paraissait à la fois en colère et embarrassé. Le professeur n'osait même pas me regarder.
 
J'étais tellement en colère que j'ai récupéré les affaires de ma fille et que nous sommes parties. J'ai dénoncé les faits auprès de l'administration et on m'a assuré que cela sera vraiment traité. »
 
La réaction exceptionnelle de la maman mérite d'être saluée, car en réalité s'il y a un fautif dans cette histoire ce n'est certainement pas la fille de cette maman, qui n'a fait que se défendre face à un garçon qui ne cessait de la perturber.

Tags : remixable~♥

Chapitre 4 20/03/2017







-Allez, frappe plus fort ! tonna Offenderman. Ou faudrait-il que je t'apprenne à cogner ? ~
 
-Je retiens mes coups, mais si tu insistes !
 
 
D'un gros coup de pied, Maddy lui brisa plusieurs côtes et l'homme s'effondra au sol en grognant de douleur, tentant de se régénérer rapidement. Il la regarda, furieux, en serrant les poings.
 
 
-Tu essaies de me tuer ?!
 
-Mais tu vas te décider ?! Frappe plus fort, ne frappe pas fort, branche-toi !
 
 
Ary les observait par la fenêtre, attendant impatiemment que Jeff descende pour l'entraîner. Ce dernier se préparait depuis déjà plus de trente minutes. Durant ce temps, il était avec Eyeless Jack. En fait, il hésitait entre plusieurs types d'armes pour l'entraînement.
 
 
-Cette machette fait beaucoup de dégâts, mais elle est lourde et donc difficile à contrôler.
 
-Je veux une arme faisant beaucoup de dégâts et qui ne pèse pas une tonne, dit Jeff.
 
 
Son meilleur ami lui tendit un couteau de chasse Nieto Bowie. Le jeune homme sourit encore plus et le prit.
 
 
-Il fera l'affaire !
 
-Donc, quel est ton plan ? demanda Jack.
 
-Je vais l'entraîner très loin du manoir et lui régler son compte. Personne ne l'entendra hurler ~
 
-Ils vont s'en rendre compte. Et puis, elle va revenir à la vie.
 
-Ce sont des conneries ! Slender dit ça pour que je ne la tue pas et puis, il y a une rivière à l'endroit où je compte la buter. Le courant est fort et on la perdra ! Ce sera facile de lui faire gober ce bobard.
 
 
Il descendit enfin et vit la jeune fille qui serrait les bras contre sa poitrine, impatiente.
 
 
-C'est toi qui voulait que je me dépêche ? le nargua-t-elle.
 
-Oh, la ferme ! Juste un conseil: tiens-toi prête car je ne retiendrai pas mes coups !
 
 
Elle ne répondit pas, sachant que ce n'était vraiment pas le moment de l'énerver davantage. Jeff sortit du manoir et commença à marcher vers un sentier très boisé. Il y avait des ronces, mais Ary le suivit quand même. Ils marchèrent pendant une demie-heure, puis le jeune homme s'arrêta soudainement, souriant encore plus que son sourire de l'ange.
 
 
-Ici, ce sera PARFAIT !
 
-C'était donc ça, ton plan ? M'entraîner très loin des autres pour me tuer ? Eh bien, sache que je ne me laisserai pas faire.
 
-Tu n'as pas ta place dans ce manoir, Ariane !
 
-Trêve de bavardage ! Commençons, qu'on en finisse !
 
 
Et tout commença. Ce n'était pas du tout un entraînement normal comme avec la boxe ou tout autre sport. Jeff profitait de chaque instant de faiblesse pour la blesser. Ary répliquait bien, mais il y avait une rivière près d'elle et son mentor menaçait plusieurs fois de la pousser dedans. Soudainement, ce dernier enfonça sa lame dans le thorax de la fille. Elle poussa un hurlement en crachant du sang sur son sweat qui avait déjà quelques taches de sang. La jeune fille le regarda avec colère sachant la suite des événements.
 
 
-Tu étais destinée à crever de ma lame, Ariane ~
 
 
Violemment, celui-ci retira son couteau et la poussa dans la rivière d'un violet coup de pied. Ariane, qui était incapable de tenir l'équilibre tant la douleur était insupportable, tomba et tenta de lutter contre le courant. Elle se cogna plusieurs fois le crâne sur des rochers en se faisant emporter. Son ennemi eut un sourire satisfait en la voyant s'éloigner petit à petit.
 
 
«Enfin ! Me voilà débarrassé de cette pouffiasse ! Je n'aurai qu'à dire à Slender qu'elle était si maladroite et a fini par tomber dans rivière. Et que, bien sûr, j'ai été incapable de la rattraper»
 
 
Le jeune homme tourna les talons et rentra au manoir. Inutile de faire semblant de pleurer sa perte, tout le monde saurait qu'il joue la comédie. Et puis, ce n'était pas son genre de pleurer. Il avait cessé depuis bien longtemps ! Même quand son frère cadet avait frôlé la mort, Jeffrey avait retenu ses larmes, ne voulant pas passer pour un faiblard. Après plusieurs minutes de marche, Jeff était enfin rentré. Il vit Offenderman allongé sur le canapé dans un sale état. Des côtes dépassaient, il avait un gros trou dans le ventre et son bras gauche pendouillait lamentablement, retenu par un mince morceau de tendon.

Tags : Chapitre 4 - Fiction

La petite nouvelle ! 13/05/2017

Hier en après-midi, ma mère est venue me chercher (car je passe la fin de semaine chez elle) et nous sommes passées chez son amie pour prendre le chaton que ma mère voulait. C'est une petite chatte noir de 2 mois et demi (autant dire qu'elle a la couleur du chocolat noir). Quand on l'a lâché dans l'appartement, Mitaine et Momo ne l'ont pas vraiment accueillie comme il se devait: elles feulent dès qu'elles la voient. Je l'ai baptisée Nelly :)
 
Donc, j'ai enfermée Nelly dans la chambre avec moi pour qu'elle puisse dormir sans risquer de se faire sauter dessus. Elle dormait et pouvait se réveiller pour jouer. La raison pour laquelle je suis restée éveillée assez longtemps.
 
En fait, j'ai fermé mon ordinateur à 3h30, alors que Nelly commençait à s'endormir sur moi. Mais j'ai du me déplacer pour aller pisser avant de dormir et à mon retour, elle avait envie de jouer. Devinez qui a essayer de l'épuiser avec un collier en la faisant courir jusqu'à 5h05 -- " ? Cette chatte en a de l'énergie, c'est moi qui vous le dit ! Si je la laissais sans surveillance, elle allait faire une dégustation avec les fils électriques ou se coincer dans le trou à côté du lit (qui était IMPOSSIBLE à boucher)
 
Bref, j'étais épuisée et pas elle ! Je suis allée voir ma mère, qui était bien réveillée, et je lui ai demandé de veiller sur elle sans crier sur les chats. Elle a vite trouvé une solution et Mitaine est venue dormir avec moi.
 
Voici des photos d'elle alors qu'elle dormait (prises par ma mère entre 12h00 et 13h00) :D
 
 
 
La petite nouvelle !
La petite nouvelle !
La petite nouvelle !

Tags : Nelly - Chatons ♥

Ma critique sur... : Treize raisons 15/05/2017

 
 
 
Titre: Treize raisons (Thirteen Reasons Why en titre original).
Année de sortie: 2017.
Nombre d'épisodes: 26 épisodes (13 par saison).
Résumé: L'histoire se concentre sur Clay Jensen. Cela fait quelques semaines qu'une élève, Hannah Baker, s'est suicidée. Clay reçoit un lot de sept cassettes audio enregistrées par Hannah. Sur ces dernières, Hannah explique les raisons qui l'ont poussée à mettre fin à ses jours. Chaque cassette et chaque épisode met en avant la responsabilité de certains élèves sur le suicide de celle-ci. Au fil des cassettes, des vérités sont découvertes... d'horribles vérités.
Mon avis: Je ne vais pas dire «Ouah ! Je suis devenue fan de cette série !» puisque ce n'est pas vraiment le genre de série sur laquelle on se réjouit. Autant dire qu'il y a plus de bons moments dans The Walking Dead que dans Treize raisons. Je la recommande uniquement car elle aborde des sujets comme le suicide, le harcèlement, le viol et j'en passe. Ces situations existent réellement et des personnes ne reçoivent pas l'aide qu'il leur faut. D'abord, je préviens les gens: cette série est pour un public averti et je la déconseille fortement aux moins de seize ans (en particulier le dernier épisode). Honnêtement, j'ai failli pleurer en voyant ce que subissait la pauvre Hannah car comme je l'ai dit avant, le harcèlement est réel et il faut agir. Il ne faut pas attendre qu'une personne meurt pour réagir.

Tags : Ma critique sur... - Treize raisons